La méthodologie Scrum pour la gestion de projet

image à la une

La méthodologie Scrum est une méthode facile à comprendre parmi les méthodes agiles qui existent. Elle se définit par une façon de réaliser la gestion de projet informatique de manière agile. C’est pourquoi les professionnels l’utilisent pour la gestion de projet en ligne.. Elle est surtout axée sur 3 points : la définition des rôles, les réunions et les artefacts. Cette méthode donne de la visibilité sur l’avancement du projet, en privilégiant la communication et en incluant le client. Elle est tout le contraire de l’effet tunnel de la méthode de gestion de projet traditionnel de type cycle en V ou waterfall où le client peut être déçu du rendu final.

Le fonctionnement de la méthode Scrum

Scrum veut dire mêlée au rugby. Et lors d’un Scrum, l’équipe fait un « sprint » pour la réalisation du projet. La méthodologie Scrum part du principe de fixer des petits objectifs réalisables à courts termes. Une fois le premier objectif atteint, on fait un bilan et on adapte la suite en fonction de la situation du moment, et ainsi de suite jusqu’à ce que tous les objectifs soient atteints.

Les acteurs de la méthode Scrum

Dans le cadre de la méthodologie Scrum pour la gestion de projet en ligne, on peut distinguer 3 rôles : le product owner, le scrum master et l’équipe de développement.

Le product owner définit l’objectif principal du produit et les différentes fonctionnalités de ce dernier.

Le scrum master distribue le rôle de chaque membre de l’équipe de développement pour sa réalisation.

L’équipe trie une partie des exigences à réaliser dans chaque itération.

Le client peut voir en temps réel l’avancement du projet, peut faire des modifications en cours de route, en adoptant un processus itératif, le tout dans le respect du budget et des délais.

Des réunions bien déterminées et exclusivement limitées dans le temps

Au tout début se trouve la planification du sprint au cours de laquelle l’équipe de développement sélectionne les éléments prioritaires du product backlog. Ensuite il y a la revue du sprint où l’équipe présente ce qui a été réalisé et reçoit le feedback du product owner. C’est à ce stade qu’on peut ajuster les besoins et anticiper les périmètres du prochain sprint.

La mêlée quotidienne est une réunion de 15 minimum au maximum au cours de laquelle chaque membre de l’équipe fait sa propre évaluation en répondant à 3 questions : « Qu’est-ce que j’ai accompli depuis la dernière mêlée ? Qu’est-ce que j’aurai accompli jusqu’à la prochaine mêlée ? Quels obstacles me retardent ? ». La suite sera ajustée et réévaluée  en fonction des réponses obtenues.  La priorité est la satisfaction du client en lui livrant des produits conformes à ses attentes. Une équipe de développement est généralement constituée de 5 à 10 personnes. Au-delà de ce nombre, l’organisation des réunions est impossible et l’application de la méthode peut s’avérer difficile. La solution est de diviser le projet en équipe jusqu’à obtention du nombre adéquat. Par ailleurs, si le nombre de l’équipe augmente, la qualité des développements deviennent difficiles à maîtriser. Pour y remédier, il faut une politique qualité adaptée avec un audit contrôle régulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *