Salariés : quels sont les différentes causes de licenciement ?

Licenciement : quand c’est de votre faute

Le licenciement pour faute grave : C’est lorsque vous avez commis une faute qui rend « impossible le maintien du salarié dans son contrat de travail». Il s’agit d’une erreur inadmissible que vous avez commise, et suite à laquelle le patron peut vous mettre à pied le temps de la procédure de licenciement. L’employeur doit pouvoir prouver et motiver de façon infaillible les raisons qui l’ont poussées à vous licencier. Pour que la procédure soit acceptée, il convient à l’employeur de faire rédiger par un avocat une lettre précise dans laquelle il stipule les motifs de licenciement. C’est également à lui que revient la tâche de l’apport de la preuve.

Le licenciement pour faute lourde : Non seulement votre faute est grave, mais elle est en plus suivie d’une réelle volonté de nuire à l’entreprise.
Le licenciement pour absences : Lorsque l’employeur peut prouver que vos absences sont répétées et/ou qu’elles font l’objet d’une désorganisation au sein de l’entreprise.

Quand ce n’est pas de votre faute

Le licenciement économique : Là vous n’y êtes pour rien, c’est l’employeur qui doit prouver que les bénéfices de son activités ne suffisent plus à faire fonctionner l’entreprise, qui travaille alors à perte. Il s’agit souvent là d’un problème de concurrence trop élevée dans un certain domaine d’activités dont les pièces ou l’ensemble des étapes de production sont effectuées à l’étranger et qu’il devient impossible de s’aligner sur les prix des concurrents. Il faut néanmoins que l’employeur constitue un dossier complet démontrant mathématiquement que votre poste ne peut plus être assuré.

Le licenciement pour inaptitude : c’est lorsque le médecin du travail vous déclare inapte suite à une analyse de vos capacités de travail et de votre état de santé psychologique ou physique.

Dans tous ces cas, les les étapes du licenciement sont différentes et requièrent des procédures bien spécifiques. Il est, dans n’importe quelle situation, qu’elle vous soit favorable ou défavorable, d’en faire part à un avocat spécialisé. Ce dernier vous aidera à mettre en place votre dossier et votre défense, en argumentant, en vous donnant des conseils et en anticipant les différentes procédures futures.