Comment ouvrir un fast-food ?

Différent des restaurants classiques, le fast-food est un établissement de restauration rapide proposant des aliments et des boissons à consommer sur place ou à emporter. Il fait partie intégrante de notre mode de consommation comme peuvent en attester les chiffres : presque un français sur trois mangerait dans un fast-food. La restauration rapide se maintient comme un secteur porteur et plus accessible pour ceux qui souhaiteraient se lancer dans l’aventure. Zoom sur les points essentiels à savoir avant d’ouvrir son propre fast-food.

Un diplôme est-il nécessaire ?

Dans la restauration, le fast-food fait partie des meilleures solutions quand on souhaite créer sa propre entreprise car la légalisation française n’exige aucun diplôme particulier. De ce fait, une personne sans diplôme qui souhaiterait ouvrir son fast-food peut le faire, à condition qu’elle soit dynamique et polyvalente. En effet, ouvrir son fast-food revient à ouvrir une société. Cela signifie que des bases en compatibilité, en gestion et en management soient nécessaires pour que votre projet tienne sur le temps.

Si aucun diplôme n’est exigé, une formation sur l’hygiène alimentaire doit cependant être suivie. Bon à noter : posséder un de ces trois diplômes peut se révéler être un atout indéniable :

  • CAP APR (Agent Polyvalent de Restauration) ;
  • CAP Commercialisation et Services en Hôtel-café-restaurant ;
  • CAP Cuisine

Etablir le concept

L’avantage des restaurations rapides c’est qu’il n’y a pas de limites dans le choix du concept. Vous êtes libre de proposer une offre et une identité propre à vous, qu’elle soit originale, voire insolite. Snack, sandwicherie, food-truck, bar à salade, pizzeria et kebab sont les fast-foods les plus populaires. Mais toutes les cuisines du monde se valent et peuvent faire l’objet d’un nouveau concept. Par exemple, ouvrir un fast-food 100% poisson est une idée nouvelle qui saura toucher tous les gourmands de poisson. La règle d’or pour réussir est simple : respectez votre identité culinaire et proposez des produits frais ! La tendance est au locavorisme, c’est-à-dire à la consommation de produits locaux et de bonne qualité.

Elaborer une stratégie : étude de marché, business plan et choix de la structure juridique

Comme pour toute entreprise, cette étape est cruciale. Elle consiste à vous pencher sur la stratégie de votre fast-food et à vous poser les bonnes questions : comment faire pour se démarquer ? Qu’est-ce qu’il ferait que mon fast-food fonctionnerait mieux que les autres ?

Pour y répondre, plusieurs points sont à éclaircir pour rendre concret et réalisable votre projet :

  • Effectuer une étude de marché: analysez vos concurrents et voyez par vous-même si votre projet a des chances de se faire une place dans ce marché très concurrentiel. Attention, votre étude de marché va dépendre de votre spécialisation.
  • Choisir vos locaux : l’emplacement de votre fast-food aura une influence directe sur vos résultats. Certaines zones géographiques sont moins propices à l’ouverture d’une restauration rapide que d’autres.
  • Rédiger votre business plan : il présente les aspects financiers de votre projet notamment le compte de résultat prévisionnel, le bilan prévisionnel, le plan de financement et le budget de trésorerie. Etape importante à ne pas négliger, ce document vous permettra de convaincre vos partenaires financiers du potentiel de votre fast-food.
  • Choisir la structure juridique : SARL ? EURL ? SAS ? Entreprise individuelle ? Cette étape concrétise réellement votre projet, c’est pourquoi il est important de procéder à une comparaison des statuts pour voir lequel serait le plus adapté.

Maintenant que vous connaissez les points importants, il ne vous reste plus qu’à laisser parler votre imagination et à créer votre concept !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *